Monstre est toujours un projet.
Monstre sera toujours une promesse.
Monstre va dans le sens du sens. 
Monstre n’a plus de problème de genre : n’en a plus.
Monstre n’est pas clean.
(Baisse le son, s’il te plaît, chéri.)
Monstre est une revue sérieuse, très sérieuse.
Monstre est une revue de pédés qui s’intéressent à tout le monde.
Monstre aime les choses compliquées, les projets manifestes, et les autres.
Décentrage, critique, polyversa(ti)lité.
Mais Monstre n’est pas une revue désespérée, elle s’intéresse aux existences.
Monstre est une revue dadaccord, c’est-à-dire qu’elle prend tout au premier degré.
(Chaton, tu éteins la lumière, steuplé ?)
Monstre croit aux forces de l’esprit : Monstre ne vous quittera jamais.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close